Naviguer "Femmes"

Afficher 1-20 de 60 résultats
Article

Afua Cooper

Afua (Ava Pamela) Cooper, professeur, historienne, artiste de performance et poète (née le 8 novembre 1957 dans le district de Whithorn à Westmoreland, en Jamaïque). Elle est considérée comme l’une des pionnières de la poésie dub et parlée au Canada. Ses poèmes sont publiés dans une foule de journaux et anthologies à l’échelle régionale, nationale et internationale. Afua Cooper a aussi produit des disques de ses performances qui l’ont fait connaître de par le monde. En plus de sa carrière d’artiste, Afua Cooper s’illustre aussi comme historienne de renommée internationale. Elle enseigne l’histoire, les études culturelles caribéennes, l’étude des femmes et l’étude des Noirs aux universités Ryerson, York et Dalhousie, et à l’Université de Toronto.

Article

Becky Buhay

Rebecca (Becky) Buhay, activiste politique et éducatrice (neé le 11 février 1896 à Londres, en Angleterre; décédée le 16 décembre 1953 à Toronto, en Ontario).

Article

Bertha Clark-Jones

Bertha Clark-Jones (Houle), O.C., militante crie (nehiyawak)-métisse des droits des femmes et enfants autochtones (née le 6 novembre 1922 à Clear Hills, en Alberta; morte le 21 octobre 2014 à Bonnyville, Alberta). Vétéran de la Deuxième Guerre mondiale, Bertha Clark-Jones s’est jointe à l’Aboriginal Veterans Society pour réclamer un traitement équitable des anciens combattants autochtones. Elle a été cofondatrice et première présidente de la Native Women’s Association of Canada. Bertha Clark-Jones a consacré sa vie à promouvoir l’égalité et un plus grand pouvoir pour les femmes du Canada.

Article

Campbell, Maria

Maria Campbell (née June Stifle), O.C., auteure crie-métisse, dramaturge, réalisatrice, intellectuelle, professeure et aînée (née le 26 avril 1940 à Park Valley, en Saskatchewan). L’autobiographie de Maria Campbell, Halfbreed (1973), est considérée comme la pièce maîtresse de la littérature autochtone au Canada pour l’attention qu’elle porte à la discrimination, à l’oppression et à la pauvreté que certaines Métisses (et la population autochtone en général) subissent au Canada. Maria Campbell a écrit plusieurs autres livres ainsi que des pièces de théâtre, en plus de réaliser et de scénariser plusieurs films. Professeure adjointe en études autochtones à l’Université de la Saskatchewan, elle mise sur une éducation transformative consacrée à l’obtention de la justice sociale à travers l’enseignement de la littérature, du théâtre et de la culture.

Article

Claire Bonenfant

​Claire Bonenfant, C.Q., libraire, réalisatrice, militante féministe (née le 27 juin 1925 à Saint-Jean, île d’Orléans, Québec; décédée le 29 septembre 1996).

Article

Claire Kirkland-Casgrain

​Marie-Claire Kirkland-Casgrain, C.M., C.Q., première femme députée élue à l’Assemblée législative du Québec (née le 8 septembre 1924 à Palmer, Massachusetts; décédée le 24 mars 2016).

Article

Clémence DesRochers

Clémence DesRochers. Monologuiste, comédienne, auteure-interprète, actrice, animatrice, dessinatrice (Sherbrooke, Québec, 23 novembre 1933). D. h.c. (Sherbrooke) 1994.

Article

Clémence DesRochers

Clémence DesRochers, auteure, comédienne, humoriste, chanteuse (Sherbrooke, Qc, 23 novembre 1934-). Fille du poète Alfred DesRochers, elle est la plus célèbre femme-monologuiste de sa génération et plus encore, au Québec.

Article

Demasduwit

Demasduwit (aussi connue sous les noms de Shendoreth, Waunathoake et Mary March), une des dernières Beothuk (née en 1796; morte le 8 janvier 1820 à baie des Exploits, Terre-Neuve). Demasduwit a contribué à la préservation de la langue et de la culture des Beothuks. En 2007, le gouvernement du Canada l’a reconnue comme une personne d’importance historique nationale. 

Article

Dorothea Palmer

Dorothea Ferguson (née Palmer), militante du contrôle des naissances et travailleuse sociale (née en 1908 en Angleterre; décédée le 5 novembre 1992 à Ottawa, en Ontario). Dorothea Palmer est mise en état d’arrestation en 1936 pour avoir fait la promotion de la contraception dans un quartier ouvrier d’Ottawa. Elle est déclarée non coupable au terme d’un long procès qui établit que ses actions ont été posées pour le bien public. Son acquittement représente une grande victoire pour le mouvement du contrôle des naissances au Canada.

Article

Elsie Knott

Elsie Marie Knott (née Taylor), chef ojibwée, dirigeante communautaire, entrepreneuse (née le 20 septembre 1922 sur la réserve de Mud Lake [aujourd’hui la Première Nation de Curve Lake], en Ontario; décédée au même endroit le 3 décembre 1995). Elsie Knott a été la première femme à être élue chef d’une Première Nation au Canada, après qu’une modification de la Loi sur les Indiens a donné le droit de vote aux femmes autochtones, ainsi que le droit de participer au gouvernement des bandes, en 1951. Elle a été chef de sa Première Nation pendant 14 ans, de 1954 à 1962 et de 1970 à 1976, et s’est dévouée à la préservation de la langue ojibwée. Elle est connue pour son action communautaire et son appui à l’éducation.

Article

Enseignants en milieu rural au Canada

Jusqu’à la seconde moitié du XIXe siècle, la plupart des enseignants en milieu rural au Canada étaient en fait de jeunes enseignantes, mal payées qui détenaient des qualifications professionnelles des plus limitées. Elles fournissaient à des milliers d’enfants vivant en zone rurale une éducation rudimentaire, souvent dans des conditions difficiles. En outre, jusqu’aux années 1960, en dehors des zones urbaines, les enseignants faisaient souvent la classe à des élèves appartenant à des groupes d’âge différents, dotés de capacités scolaires variées, dans le cadre d’écoles composées d’une pièce unique dont ils assuraient d’ailleurs souvent eux mêmes l’entretien.

Article

Féminismes autochtones au Canada

À la base, les féminismes autochtones examinent la façon dont le genre et les conceptions du genre influencent la vie des peuples autochtones, historiquement et aujourd’hui. Les approches féministes autochtones remettent en question les stéréotypes sur les peuples autochtones, le genre et la sexualité, ainsi que la manière dont ils sont présentés en politique, dans la société et dans les médias. Les féminismes autochtones offrent des cadres d’apprentissage et de compréhension de ces questions et d’autres enjeux sans égard au sexe ou à l’origine ethnique d’une personne.

Article

Helen (Ma) Armstrong

Helen Armstrong (née Jury), surnommée « Ma », militante syndicale, militante des droits des femmes (née le 17 juin 1875 à Toronto, en Ontario; décédée le 17 avril 1947 à Los Angeles, en Californie). Helen Armstrong était une militante syndicale qui, tout au long de sa vie, s’est battue pour les droits des femmes de la classe ouvrière. Elle a dirigé la ligue ouvrière féminine de Winnipeg et a été une figure centrale de la grève générale de Winnipeg de 1919. Elle a fait campagne en faveur des syndicats, de l’institution d’un salaire minimum et de la sécurité sociale, et contre la conscription. Elle a été arrêtée, pour ses activités militantes, à au moins trois reprises, dont deux au cours de la grève générale de Winnipeg. L’historienne Esyllt Jones en parle comme d’une exception dans un mouvement syndical dominé par les hommes.